L’utilisation de publicités non ciblées sur des plateformes telles que la télévision, le marketing vidéo ou les publicités en ligne, y compris les popups et les publicités pleine page, a chuté de 9 % au cours des dernières années, tandis que la publicité native a augmenté de 25 %, selon des études réalisées par eMarketer. Les publicités natives pourraient donc bientôt devenir l’option de publicité numérique la plus populaire parmi les équipes de marketing.

Les publicités natives sont des publicités méticuleusement conçues pour se fondre dans la plateforme numérique – pages web et médias sociaux, pour n’en citer que quelques-unes – sur laquelle elles apparaissent. Conçues pour ressembler à du contenu naturel, les publicités natives s’intègrent visuellement et tonalement au contenu existant, attirant subtilement l’attention des utilisateurs et les incitant à s’engager. Cette méthode révolutionnaire s’écarte considérablement des techniques publicitaires traditionnelles telles que les bannières publicitaires, les fenêtres contextuelles ou les barres latérales, qui se distinguent facilement du contenu environnant et interrompent l’expérience de l’utilisateur.

Qu’est-ce qui a conduit à l’essor des publicités natives ?

Dans les premiers temps de la publicité en ligne, des méthodes telles que les bannières publicitaires étaient nouvelles et efficaces. Au fur et à mesure que l’utilisation de l’internet s’est développée, l’aversion des utilisateurs pour ces publicités intrusives s’est accrue, provoquant souvent l’irritation et l’évitement délibéré. Les bloqueurs de publicité se sont répandus et le terme « banner blindness » a été inventé pour décrire la tendance des utilisateurs à ignorer inconsciemment les publicités ostensibles. L’évolution du comportement des utilisateurs a incité les annonceurs à repenser leurs stratégies, ce qui a conduit au développement d’une nouvelle forme de publicité : la publicité native.

Les publicités natives obtiennent un niveau d’intention d’achat de la part des utilisateurs supérieur de 18 % à celui des bannières publicitaires.

-Market Splash

La publicité native s’aligne sur la nature de l’utilisation moderne de l’internet, axée sur le contenu, où les utilisateurs recherchent un contenu de valeur et attrayant. L’idée était de créer des publicités qui ne ressemblent pas à des publicités, en contournant la résistance croissante aux formats traditionnels. Cette évolution a été alimentée par l’essor des médias sociaux et du marketing de contenu, soulignant l’importance d’un contenu de qualité et de l’engagement des utilisateurs.

Où trouver des publicités natives ?

En bref, les publicités natives sont conçues pour être vues, mais pas ouvertement, avant l’engagement de l’utilisateur. Ils sont conçus sur mesure pour attirer et engager les utilisateurs sans les interrompre. Les publicités natives visent à établir un lien avec le public à un niveau plus profond et plus subtil, au lieu de se fondre dans l’environnement visuel. La personnalisation des publicités natives s’étend à la manière dont les publicités natives ciblent les audiences sur des pages web similaires, ce qui conduit à une amélioration presque inconsciente de l’engagement et des taux de clics des utilisateurs. Par exemple, un utilisateur lisant un article sur l’alimentation saine peut tomber sur une publicité native pour un produit diététique ou un gadget culinaire connexe. Cette publicité n’est pas placée au hasard ; elle est le résultat d’algorithmes sophistiqués qui analysent les préférences de l’utilisateur en matière de contenu et son comportement en ligne. En apparaissant sur des pages web dont le contenu intéresse déjà l’utilisateur, sans détourner l’attention de ce contenu, ces publicités ont plus de chances de trouver un écho et de susciter l’engagement.

L’augmentation massive de l’application des publicités natives a conduit à leur inclusion dans presque toutes les formes de publicité. Parmi les applications les plus populaires et les plus utiles, on peut citer

Unités d’alimentation

Ces publicités sont les caméléons du monde des médias sociaux et des sites d’information, se fondant parfaitement dans l’expérience de défilement. Ils ressemblent à n’importe quel autre billet ou article, mais avec un petit indice, comme une étiquette « sponsorisé », pour montrer qu’il s’agit d’un article différent. Leur force réside dans leur nature non perturbatrice, qui engage les utilisateurs sans les sortir de leur immersion dans le contenu.

Recherche et promotion de listes

Ces subtiles incitations visibles dans les résultats des moteurs de recherche ou sur les sites de commerce électronique sont habillées de manière à ressembler à des listes normales. Il s’agit des suggestions discrètes qui apparaissent lorsque vous cherchez un nouveau livre ou des chaussures, et qui vous guident doucement vers un produit ou un service.

Recommandations de contenu

Ces recommandations, que l’on trouve souvent au bas d’un article, donnent l’impression que ce sont des habitants sympathiques qui vous suggèrent de visiter un joyau caché de leur ville. Ils s’intègrent dans votre parcours de lecture, en vous proposant des chemins vers des contenus connexes, afin de maintenir votre intérêt et votre engagement.

Contenu sponsorisé

C’est le conteur des publicités natives. Présents sur les sites d’information et les blogs, ces articles ou posts sont tissés avec le récit d’une marque, partageant une histoire ou une information qui résonne avec le lecteur, tout en intégrant subtilement le message d’une marque.

Contenu de marque

Les posts, dans lesquels les influenceurs associent leurs histoires ou expériences personnelles au message d’une marque, peuvent donner l’impression de recommandations émanant d’une source fiable et familière, et s’intégrer harmonieusement dans un engagement de contenu déjà existant. Le contenu de marque est couramment utilisé dans de nombreux domaines, tels que les blogs, les médias sociaux et le contenu vidéo.

Qu’est-ce qui distingue les publicités natives ?

Bannières publicitaires et pop-ups sont intrusifs et perturbent l’expérience de l’utilisateur. Elles détournent l’attention de l’utilisateur du contenu sur lequel il est engagé, ce qui entraîne une gêne, une lassitude et un évitement de la publicité. Les publicités natives, quant à elles, s’intègrent doucement et subtilement dans le flux de contenu de l’utilisateur, en lui proposant des informations pertinentes sans pour autant lui imposer une approche de « vente forcée ». Les utilisateurs potentiels finissent par lire et s’intéresser à la publicité, souvent sans même s’en rendre compte.

Campagnes de marketing par courrier électroniqueBien que personnalisées dans une certaine mesure, elles sont confrontées à un faible taux d’engagement. Les campagnes sont perçues comme non sollicitées ou non pertinentes et sont donc ignorées ou rejetées. La publicité native contourne ce problème en présentant le contenu dans un environnement avec lequel le public a déjà choisi de s’engager, ce qui augmente la probabilité que le contenu soit accueilli et consommé.

Des méthodes telles que les annonces sur les moteurs de rechercheBien qu’ils soient très ciblés, ils apparaissent toujours distinctement des résultats de recherche organiques et peuvent être ignorés par les utilisateurs qui se concentrent sur le contenu non sponsorisé. De nombreux utilisateurs font délibérément défiler les annonces sponsorisées pour s’intéresser à des résultats de recherche plus organiques. Les publicités natives, en revanche, sont intégrées dans le tissu de l’expérience utilisateur, apparaissant comme une extension naturelle du contenu auquel l’utilisateur s’intéresse déjà.

Annonces publiques dans les médias sociauxbien que beaucoup plus ciblées, interrompent souvent le flux de l’expérience de l’utilisateur dans les médias sociaux. Les publicités visibles sur les médias sociaux sont généralement insérées dans les flux ou les histoires, mais leur nature publicitaire distincte peut rebuter les utilisateurs. Les publicités natives dans les médias sociaux sont toutefois conçues pour ne pas être distinguées du contenu organique, ce qui les rend moins intrusives et plus susceptibles de susciter l’intérêt. Elles offrent une approche narrative qui résonne plus naturellement avec le public, contrairement aux publicités traditionnelles sur les médias sociaux qui sont plus directes, explicites et axées sur la vente.

Dans le domaine de la publicité vidéoLes publicités « pre-roll », « mid-roll » et « post-roll » sur les plateformes vidéo interrompent l’expérience de visionnage, ce qui entraîne une certaine frustration ou l’utilisation de fonctions permettant de sauter des publicités. Les publicités vidéo natives, intégrées au contenu ou créées en collaboration avec les créateurs de contenu, offrent une expérience de visionnage plus fluide. Ils maintiennent le flux narratif et sont souvent mieux acceptés par le public, car ils ne perturbent pas le contenu et sont considérés comme provenant d’une source fiable.

Pourquoi vous ne pouvez pas vous permettre de passer à côté des publicités natives ?

La publicité native a révolutionné la publicité numérique. La capacité à se fondre dans le contenu, par le biais d’un contenu non intrusif et engageant, la distingue des méthodes publicitaires traditionnelles. En s’alignant sur les intérêts et les comportements de l’audience, les publicités natives captent efficacement l’attention des utilisateurs et trouvent un écho profond, ce qui en fait un outil indispensable de la stratégie numérique moderne. Qu’il s’agisse d’unités dans le flux, de recherches et de listes promues, de recommandations de contenu, de contenu sponsorisé ou de contenu de marque, la publicité native constitue un moyen unique et convaincant d’entrer en contact avec le public.

Les utilisateurs prêtent 53 % plus d’attention à la publicité native qu’aux bannières publicitaires.

— Taboola

Florian Bacle

novembre 12, 2023

8 Min